BAGARRE GÉNÉRALE : L’ÉMISSION – HS : spéciale « (Nos) Classiques »

L’été, vous vous rappelez ?

Sortis enfin de la fournaise, on vous en ramène un bout ! Dernière fournée de la longue saison, et c’était une thématiques. Spéciale « Classiques ». Les nôtres, chacun, un par tête. Il a fallu choisir.

Alors…

Ça part comme toujours dans tous nos azimuts – subjectifs, personnels… Obsessionnels ? Pas fatalement ! Mais de fait : pas de fatalité dans le terme, pas de « il faut avoir écouté ça absolument », ou autres chapitres de discothèques idéales, ce genre de collections qui ne racontent rien à personne. A la place, encore : ON CAUSE.

Et on remonte, on retourne – pas le couteau dans la plaie mais sur des choses, des chansons, des bouts d’histoires qui nous avait fait TILT. Des lancées. Personnelles et mêlées, emmêlées, à défaire, les écheveaux, jeunes et pas construit que nous étions alors.

Avec – en nos âges variés – tout ce que ça implique d’époque et de genres contrastés. Avec – c’est marrant, tiens – tout ce que ça fait ressortir, par réactions, contrecoups, de détestations, incompréhensions, indifférences des uns  des unes sur d’autres supposés incontournables.

Et alors ? Alors tant mieux. Si chez le même type certains voient la secousse et le trauma, d’autres entendent juste de la pop. Si dans l’interlope, la noirceur caché de l’un, l’autre entend du rigolo. Si réciproquement, le touchant de telle ou tel se contente de scier les nerfs de tel ou telle… Si on préfère les petits indiens ou les relents de la cave punk chez les thrasheux en transition. Si finissant sur du jazz, on se demande si au fond s’en est encore ou pas – et ce que ça a ouvert, encore, en jazz ou pas, pour celle qui l’amène.

Bon…

On vous laisse avec tout ça – nos bien-connus en plans non-définitifs, des découvertes (on espère) si jamais ça en a l’heur pour l’une ou l’un ou quelques autres… L’envie de ne pas en rester là, en tout cas, pas plus entamée, pas du tout comme si « nos classiques » voulait dire « on fait le bilan ». On revient donc bientôt. En décalé encore – certes – pour une espèce de rentrée. (Et toujours pas la moindre intention de faire des compendiums ou d’autres chapitres clos).

Bagarre Générale

2 Comments

  1. Coucou les gens ! ça blablate ça blablate….. et ça s’égare parfois parce que Bowie 20 ans d’avance en 95, faut pas charrier non plus ! Je réclame le fouet et je veux entendre les claquements lors de la prochaine émission ! Sans quoi vous risquez de perdre un de vos 3 plus fidèles auditeurs !

    • Salut Cacaouhète!
      Merci pour ton retour, t’en vas pas surtout! Mais quand même il faut reconnaître que Bowie avait pas mal dérouté son public ainsi que la critique avec Outside…et ça a pas mal défini ce qu’allait être la manière de faire du rock dit « alternatif » dans la décennie suivante, que ce soit en terme d’entourage qu’en termes de production musicale pure. Et d’un point de vue tout à fait personnel, ça le définit encore selon moi!
      Hop! https://www.youtube.com/watch?v=IzIXlttNCyo
      Panzerina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *