MORRIZZIO MIX VOL2 : La camisole plutôt que la camomille !

Une petite heure d’ambiances mentales mal rangées – des accès psychotiques et des errements plus sourds, machins pas clairs qui font des bruits dans le placard… Plus ou moins jolis, plus ou moins articulés, jamais moins que singuliers.

Un ours qui s’appelle Volcan – une fois, d’emblée, rien qui rassure ; des héros de caves locales – deux fois aussi, avec ou sans trémas, avec ou sans Bob, les deux sous des climats qui pèsent, hectopascals et pollutions qui font des camaïeux ; des gens d’États divers – mais aucun qui soit stable : Iowa en cagoules, Texas en cache-sexe chatterton, looney stars au sous-sol, émanations pas saines ; une tronçonneuse qui se nommerait Marguerite – et qui sentirait fort le cocktail de médocs dosé à l’empirique ; de l’indicible et des imprononçables ; … ; Dieu, quelque part, souvent dans le coin quand ça se met à déconner – on connaît ces histoires, pas cools, de voix dans la tête et d’Il m’a dit de le faire ; L’Ours qui s’appelle toujours Volcan – et toujours rien qui aspire (ou inspire) à la sérénité.

Les Dingues se sont emparés de l’Asile… Et il y a bien que comme ça qu’on se plaît à la visite !

Texte par R.Flipp

Morrizzio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *